Tangera Evesque

 Le Tangera Evêque

 

 

Les différentes espèces d'oiseaux d'élevage - Tangaras

Les tangaras (Thraupidés)

On dénombre environ 230 espèces de tangaras si on inclue également les sucriers, ainsi que les tanagrelles et les euphones. Ils vivent dans les forêts tropicales d'Amérique du sud et centrale, à l'exception de quelques espèces migratrices du sud-est des Etats-Unis comme le Tangara à tête rouge, Piranga ludiviciana. On les trouve dans les plaines jusqu'à une altitude de 3200m et plus. Ils ont l'habitude de se rassembler entre espèces différentes au sol, dans les buissons ou dans les arbres, parfois même dans les jardins des habitations. Certains pays sont plus riches que d'autres en tangaras : c'est le cas de l'Equateur, du Brésil, de la Colombie et du Pérou. Le fait que ces oiseaux soient sédentaires constitue à la fois un avantage et un inconvénient : un avantage car il est plus facile de protéger leur habitat ; un inconvénient car si cette condition n'est pas remplie, les espèces sont vite en danger d'extinction à plus ou moins long terme.

Actuellement, on compte dans cette catégorie le Tangara azuré ou Tangara à croupion bleu Tangara canabisi répandu au Guatemala et au Mexique dans la province du Chiapas ; le Tangara fourmilier à joues noires du Costa Rica ; le Tangara fastueux ou Calliste superbe Tangara fastuosa victime du déboisement de la forêt primitive dans le nord-est brésilien ; l'Euphone à tête bleue ou Organiste louis d'or Euphonia musica apprécié comme oiseau familier. Du fait de leur chant peu mélodieux, de leur régime frugivore et de leurs excréments salissants, les populations locales recherchent peu ces oiseaux.

Ce sont des oiseaux de taille moyenne (10 à 23 cm) au bec assez fort et robuste parfois terminé par un petit crochet qui leur permet de dilacérer baies et fruits. Le rejet des graines non digérées est à l'origine du reboisement perpétuel de certaines régions qui redeviennent alors une nouvelle zone de réserve de nourriture.

Ces oiseaux étaient plutôt courants dans les volières dans les années 50 à 70, puis ils se sont raréfiés. Le mot "tangara" est issu de la langue des indiens Tupis-Guaranis qui étaient dispersés dans la partie est de l'Amérique du sud. La plupart des Tangaras sont des oiseaux magnifiques, aux couleurs lumineuses et chatoyantes. Propres aux régions tropicales et subtropicales d’Amérique, leurs couleurs se démarquent par une originalité très spécifique : par leur origine, elle sont une curiosité qui mérite une explication. A première vue, ces coloris intenses, peu sensibles à l’angle d’incidence de la lumière, sont comparables aux couleurs qui jaillissent des plumages des Psittacidés et de divers passereaux comme les diamants australiens. Chez la Perruche ondulée, comme chez le Diamant de Gould, le bleu, le vert, le violet sont des couleurs structurales nées de la décomposition de la lumière. Mais contrairement à ce qui a lieu chez le Paon bleu, cette décomposition n’est pas due à des microlamelles mais à des microgranules présentes dans une couche structurale des barbes des plumes. Il en résulte que les couleurs sont stables et non changeantes quelque soit l’angle de vue du plumage, alors que chez un colibri par exemple, la poitrine peut passer du vert au rouge au cours du vol. mais les Tangaras font exception : ils n’ont ni microlamelles dans les barbules des plumes, ni microgranules dans les barbes des plumes.

En observant au microscope électronique à balayage une plume bleue de Guit-guit saï (Cyanerpes cyanus), on a la surprise de voir une structure en alvéoles d’abeilles, faite d’une juxtaposition de logettes sensiblement hexagonales et toutes identiques avec l’intérieur arrondi. Il existerait une relation directe entre la taille des logettes et la couleur produite. Quoi qu’il en soit, il ne suffit pas que la lumière soit décomposée par cette structure pour qu’une couleur apparaisse, il faut aussi que la mélanine noire absorbe une partie des radiations lumineuses. La mise en place des couleurs chez les jeunes oiseaux pourrait donc correspondre soit au dépôt progressif de mélanine, soit à l’épanouissement des logettes.

Ce sont généralement des oiseaux pacifiques et assez sociables (à part quelques espèces territoriales) : les oiseaux du genre Tangara vivent en petites bandes (comme nos mésanges), parfois avec plusieurs espèces ensembles. Les guit-guits, eux, ont des mœurs encore plus sociales se retrouvent parfois en très grand nombre. En principe seuls les oiseaux du genre Euphonia (qui signifie en grec « bon chanteur ») ont une belle voix.

Leur régime se constitue essentiellement d’insectes variés et de fruits (qu'ils savourent par petites bouchées pour extraire le jus sucré, contrairement aux oiseaux comme les toucans et touracos qui les avalent tout rond). Certains apprécient les graines. D'autres tangaras, dits tangaras fourmiliers, ont l'habitude de suivre les bataillons serrés de fourmis rouges (marabuntas) qui terrorisent et font fuir des centaines d'insectes sur leur passage qu’ils n'ont plus qu'à saisir au vol ; citons pour l’exemple le Tangara à tête grise Eucometis penicillata et le Tangara à galons blancs Tachyphonus rufus. Les genres Chlorophonia et Euphonia sont très peu insectivores. Par contre, ils adorent les baies de gui, qui comportent une graine entourée d’une gelée visqueuse. La proportion d’insectes augmente en période de reproduction et d’alimentation des oisillons, et les Thraupidés recherchent les insectes de branches en branches, dans le feuillage, au sol, etc. Enfin, seul le groupe des Guit-guits ajoute à son menu du nectar qu’il consomme perché, contrairement aux colibris qui se nourrissent en vol. Quelque soit l’espèce, les fruits ne suffisent pas, car trop peu riches en protéines. En captivité on doit compléter l’alimentation par une pâtée « maison » : 3 cuillères à soupe de pâtée universelle, 1 cuillère à soupe d’aliment pour chiens (pâtée au bœuf plutôt qu’au foie), jaune d’œuf, salade hachée. Tous les fruits de saison sont acceptés, ainsi que les tomates si elles sont sucrées. Le nectar est servi en ramequins. Quoi qu’il en soit, compte tenu de leur régime alimentaire, les tangaras sont des oiseaux trop sales pour une cage d’appartement : il faudrait nettoyer les perchoirs au moins une fois par semaine et les fonds de cage deux fois.

En fait, ce sont des oiseaux de volières et de serres, où ils peuvent déployer toute leur vivacité naturelle, leurs couleurs chatoyantes et leurs mœurs amusants à la recherche d’insectes. Que de folles poursuites derrières sauterelles, moustiques et papillons !! L’idéal est donc une vaste volière plantée pourvue d’un abri chauffé à 14°C environ en hiver. Les plantes permettent aux couples d’y construire leur nid et elles procurent des insectes en quantité suffisante. Les bains sont le plus souvent très appréciés, soit dans un récipient, soit sous forme de douches de pluie fine (un tuyau d’arrosage percé est parfait).

Beaucoup de tangaras sont monogames bien que chez certaines espèces, les mâles puissent s'occuper de deux femelles à la fois comme pour le Tangara évêque Thraupis episcopus ou le Tangara à croupion rouge Ramphocelus passerinii. Souvent, le mâle offre de la nourriture à la femelle et, par des danses nuptiales plus ou moins élaborées, montre pour la séduire les parties de son corps les plus colorées. Alors que les genres Euphonia et Chlorophonia construisent un nid fermé, les autres Tangaras élaborent un nid ouvert. Les œufs sont couvés 12 à 17 jours suivant les espèces et les oisillons prennent leur envol très tôt (après deux semaines seulement).

Auteur : Lionel Durochat
page  web         http://www.cluboiseauxmacon.org/articles.php?

Commentaires (4)

1. Weattwrizisee (site web) 27/10/2012

licoro <a href="http://chaussureslouboutinsoldes.blogspot.com/">louboutin femme</a> cicbtntt <a href="http://frairjodannensoldes.blogspot.com/#0497">air jordan pas cher</a> oqqpwvi unsrxvg bytqn Tangera Evesque - Mes oiseaux pinsons clssitd

2. Wantchuttoown (site web) 21/10/2012

mxiii <a href=http://frdesacvuittonnmagasinn.info>louis vuitton pas cher</a> jpgzwa <a href=http://frdeabercromfitchmagasinn.info>abercrombie</a> pertz http://frdechaussuresloubutinnmagasin.info ty rum

3. Elomopiespeld (site web) 09/09/2012

qicawadob louboutin wjhlhonfpd <a href=http://frlouboutinnssoldes.webnode.fr/>louboutin</a> mlipkho http://frlouboutinnssoldes.webnode.fr/

4. inibAbirtyref (site web) 03/09/2012

jjZKUTcZ sac longchamp pliage XwvmYrxzPF .<a href=http://achatlongchampsacensoldes.info>sac longchamp</a>. dXxeHzk http://achatlongchampsacensoldes.info

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site