Pinsons mandarin

 

 

 

 Mon couple le mâle Tutu celui avec joue orange  et la femelle Ti-ti

 

 

 

 

DIAMANT MANDARIN

 

Voici quelques renseignements ....

 

CLASSIFICATION - AIRE DU REPARTITION

Ordre des Passériformes

Famille des Estrildidés

Nom latin : Poephila guttata castanotis

Le Mandarin vit en Australie, à l'exclusion des régions côtières de la Nouvelle- Galle du Stid et du Victoria. Une sous-espèce vit à Timor.

 

COMMENT DISTINGUER UN MALE D 'UNE FEMELLE

Le mâle se distingue facilement de la femelle par la présence :

-         d'une barre de poitrine

-         de zébrures situées entre la barre de poitrine et le dessous du bec

-         de dessins de joues

-         de dessins de flancs orangés marqués de points blancs.

 

 

 

MALE                                       FEMELLE

 

La différence chez les mandarins, de couleur blanche, est quelquefois plus difficile, seule la couleur du bec permet de sexer les oiseaux :

-         rouge-corail chez le mâle

-    orange-rouge chez la femelle.

 

LES MUTATIONS

Beaucoup de mutations apparurent et furent conservées.

La plupart des variétés ont vu toutes le jour au vingtième siècle. La plus ancienne fut le Mandarin Blanc (1920), puis la couleur brune (1955). Vinrent ensuite : le gris pastel ; les masqués ; les poitrines blanches (les mâles n'ont plus de zébrures et de barre de poitrine, d'où l'appellation. Les panachés sont apparus au Danemark (1935). Les mutations plus récentes s'appellent : Poitrine Noire (1968), Black-f ace, Joues Grises et Joues Brunes, Joues Noires, Poitrine Orange, Agate, Joues Claires et les frisés.

A l'heure actuelle, nous recensons plus de 60 mutations ou combinaisons de mutations.

 

LA CAGE IDEALE

La cage idéale est évidemment la plus spacieuse possible. Néanmoins, une cage de 40 cm à 50 cm de longueur leur suffira. Il faut absolument éviter les cages rondes, plus décoratives que pratiques.

Si vous avez la chance de pouvoir leur offrir une petite volière, mi-intérieure, mi-extérieure, ils seront comblés ainsi que vous même par plus de réussite d'élevage. L'avantage des cages en longueur est de pouvoir accrocher un nid à l'extérieur ce qui permet aux futurs parents de disposer de toute la place à l'intérieur.

Les dimensions du nid seront de 15 X 15 X 10 cm. L'ouverture pour l'accès à l'intérieur sera de 5 cm.

Il est important de bien situer la cage. Elle ne devra pas être dans les courants d'air ou trop au soleil.

 

NOURRITURE

Vous trouverez dans le commerce des mélanges de graines pour exotiques d'excellente qualité. Il est nécessaire d'y ajouter de la graine d'alpiste, vos protégés s'en porteront beaucoup mieux.

Avant la période des accouplements, une préparation des oiseaux est souhaitable. Pour cela, il faut donnez de la pâtée (que vous trouverez aussi dans le commerce) une ou deux fois par semaine. Puis, lorsque les oisillons seront nés, augmentez le volume de cette pâtée d'élevage, très légèrement humidifiée, et distribuez là tous les jours.

Une bouteille contenant de l'eau sera fixée près d'un perchoir. L'eau devra être changée tous les jours au tous les deux jours en fonction de la température ambiante.

Un os de seiche sera accroché en permanence à la façade de la cage.

Le millet en grappe est très apprécié. Vous pourrez également leur donner de la verdure, mouron blanc, salade, si vous en connaissez la provenance!

Attention aux pesticides.

Le sable anisé de fond de cage sera changé une fois par semaine.

 

LE BAIN

Le bain sera donné tous les deux jours au minimum et de préférence le matin.

Choisissez la baignoire d'extérieur. L'oiseau aime se baigner. Regardez les oiseaux de la nature : même en plein hiver, ils profitent d'une flaque d'eau froide pour se laver.

 

QUAND METTRE UN NID ?

La saison de reproduction se situe en hiver chez le mandarin élevé en cage ou volière intérieure, dans un local tempéré, mais elle pourra être repoussée au printemps si vous désirez élever en volière extérieure.

Le nid, préalablement garni de foin, sera accroché à l'extérieur de la cage une semaine après avoir formé votre couple. Vous fournirez des fibres de coco, ou de la charpie que les oiseaux s'empresseront de mettre dans le nid. La ponte suivra de quelques jours. Quatre à cinq oeufs seront pondus, un par jour, et couvés indifféremment par les deux parents.

Un critère important est le choix du nid. Il vous faut demander à l'éleveur, cédant les oiseaux, quel modèle de nid il utilise. Les mandarins habitués à un modèle de nid entreprendront plus facilement une nichée dans un nid de même type.

Pour l'élevage extérieur, traitez impérativement le matériel contre tous les parasites éventuels.

 

 LA FEMELLE NE COUVE PAS, OU RECOUVRE SES OEUFS DE FIBRES

Il arrive que certaines femelles ne couvent pas, ou systématiquement recouvrent les oeufs de fibres de coco.

En général, ce sont des oiseaux non préparés, ou trop excités et qui veulent absolument repondre.

Il faut : retirer le nid et laissez reposer les oiseaux ; reprendre la préparation et recommencer le cycle normal. Dès la ponte du premier ou deuxième oeuf, vous devez supprimer la pâtée. Ne plus donner de fibre de coco dans la cage.

 

LES PETITS TOMBENT DU NID

Après 13 jours environ de couvaison, les premiers petits naissent avec un léger duvet. C'est une période excitante et cruciale pour les éleveurs débutants. La tentation est grande de "regarder toutes les 5 minutes ce qu'il se passe dans le nid. Des parents trop jeunes et nerveux rejettent les petits ou les entraînent involontairement lors de leur sortie précipitée du nid.

Replacez les petits et surveillez discrètement l'évolution sans abuser.

Redonnez de la pâtée d'élevage tous les jours.

 

LES PETITS SONT DEPLUMES PAR LES PARENTS

Après une période de 20 à 25 jours, les oisillons sortent du nid. Les parents, de nouveau excités, veulent entreprendre une nouvelle nichée. Faute de matériaux pour reconstruire un nid, ils déplument les jeunes(mais le plus souvent la femelle). Dès les premières sorties des petits du nid, vous devez nettoyer le nid et mettre à la disposition des parents de la fibre de coco.

 

QUAND SEVRER LES PETITS

Les jeunes mandarins seront laissés avec leurs parents encore deux semaines environ. La couleur du bec commencera à changer. Elle passera du noir au rouge ou à l'orange - rouge.

Vous pourrez alors séparer les petits et les mettre dans une autre cage ou volière où ils pourront s'épanouir. Vous pourrez donner du millet en grappes et de la pâtée tous les jours pour ensuite réduire progressivement. Après une seconde nichée, menée à terme, les parents seront séparés et mis au repos. Il est inutile de fatiguer ceux-ci par des pontes successives et inutiles. Ils vous donneront d'autres jeunes la saison suivante.

 

POURQUOI BAGUER

La bague à la patte d'un oiseau est comme une carte d'identité, elle est l'équivalant à un tatouage de votre chien ou chat. Elle vous servira au suivi de votre élevage, à la tenue d'un cahier d'élevage. Elle vous permet d'identifier la provenance de l'oiseau et son année de naissance.

 

COMMENT BAGUER

Entre le sixième et le huitième jour de votre oiseau, il faudra lui passer une bague fermée. L'opération est un peu délicate la première fois. Faites-vous aider si nécessaire par une personne plus expérimentée. Les diamètres préconisés des bagues sont de 2,5 mm à 2,7 mm.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site